Commentaires webographiques

Dans un souci de cohérence nous avons traité cinq sources pour chaque thème. Les commentaires webographiques sont ainsi répartis selon les informations qu’elles ont apportées pour traiter ces thématiques.

Lien vers accès à la bibliographie Zotero:

https://www.zotero.org/groups/2745999/projet_

culture_numrique_vienne_1900

INCONSCIENT ET PSYCHANALYSE

Le long métrage “Egon Schiele” à été réalisé par Dieter Berner en 2016 et diffusé sur la plateforme Arte. Le film a été réalisé par un professionnel qui nous livre un contenu fixé. La chaîne culturelle européenne propose ce documentaire à la suite de la vaste rétrospective faite au sein de The Albertina Museum Vienna à l’occasion du centenaire de la mort de l’artiste. Le film nous permet donc de construire notre bibliographie universitaire autour de sources de nature variées tout en conservant la légitimité académique.  

Le contenu même du long métrage retrace la vie de l’artiste à travers la forme de vidéo. On remarque sur le site de la médiathèque numérique d’Arte qui héberge encore ce biopic, un commentaire qui mentionne l’influence de Hilde Berger dans l’écriture du scénario  ainsi que ses analyses psychologiques fines qui permet de restituer l’influence des modèles sur l’œuvre de l’artiste. Cependant, il est difficile d’identifier les sources ayant permis la construction de ce long métrage. On peut souligner également le caractère subjectif du réalisateur à travers son choix d’approche de la vie de Schiele.

Le film retrace la vie de l’artiste en s’axant sur ses relations avec les femmes modèles qui ont ponctuées sa vie. Ainsi, il dépeint cette tension entre Eros et Thanatos  théorisées par Freud, son contemporain. Il est pertinent dans notre besoin d’informations, notamment dans le thème “Inconscient et Psychanalyse » dans la mesure où il retrace la vie de l’artiste. On note ainsi l’insertion de Schiele dans le mouvement de la Sécession Viennoise  avec l’évocation de Klimt avec qui il partage un modèle ou encore le Palais de la Sécession construit par Olbrich. Cependant, le long métrage ne propose là qu’une vision certes réduite des influences et échanges de l’artiste au cours de sa vie.  

L’article “Klimt: Beethoven” a été rédigé par Jean-Paul Bouillon en 1986 dont le compte rendu est proposé par Levaillant Francoise dans le revue de l’art en 1987. L’auteur est un historien de l’art spécialiste du XIX et XX siècle. La plateforme de documentation scientifique Persée est dédiée aux articles scientifiques des sciences humaines et sociales qui offrent un contenu figé. Elle permet donc dans le cadre d’une recherche d’informations, de constituée une source plus pertinente et fine ainsi que construire une bibliographie fiable scientifiquement et reconnue au sein de l’université. 

Ainsi, le compte rendu de l’article est composé uniquement de textes permettant d’appréhender une synthèse des informations qu’il contient, il est, par ailleurs, structuré sous la forme de paragraphes. Les contenus sont appuyés sur sources référencées au sein de l’article faisant référence à des ouvrages publiés ou des comptes rendus d’expositions. Le fait qu’il s’agisse d’un compte rendu permet de condenser le propos et de ne retenir que les points clés. Cependant, de fait l’ensemble des sources employées dans l’article d’origine ne sont sans doute pas présentes. 

L’article aborde la relation, comme son nom l’indique, entre Klimt et Beethoven mais aussi l’influence d’artistes comme Wagner ou encore des figures comme Nietzsche ou Freud. Il analyse ainsi l’iconographie de Klimt à travers le prisme de la philosophie mais aussi de la psychanalyse. Le texte permet donc de répondre à notre besoin d’informations dans le cadre « Inconscient et psychanalyse” d’une manière plus fine et détaillée, notamment à travers l’exemple de la Frise de Beethoven.

Cet essai à été écrit par Donald Mitchell, originellement publié en 1958 dans la revue Chord and Discord. Il a été reproduit avec la permission de Charles Elbe de l’American Bruckner Society dans le journal Naturlaut. Le paratexte mentionne également qu’il s’agit ici d’un script et non d’un article. Le Journal Naturlaut est spécialiste des études sur Malher ce qui permet dans la phase de recherche approfondie d’informations de constituer une source ayant une légitimité académique. De plus, l’auteur Donald Mitchell et une spécialiste et professionnelle de Mahler.

Du point de vue du contenu, l’artiste est composé uniquement de textes organisés en paragraphes clairs. Ceux-ci s’appuient presque tous sur des sources référencées en bas de la colonne de texte ou directement incluses en son sein. En effet, ce texte est le script d’un épisode de l’émission diffusée sur le BBC pour la première fois en 1955 ainsi les références au sein du texte font échos aux musiques passées lors de l’enregistrement. Les autres relèvent souvent de publications scientifiques ou dans la presse spécialisée. 

Il permet d’établir des liens entre les productions artistiques de Malher avec les théories de Freud ce qui s’avère être pertinent dans notre recherche d’informations. Ainsi la psychanalyse de Freud aurait permis au compositeur Mahler de comprendre et appréhender sa musique. L’essai nous donne par ailleurs des exemples précis où ces influences peuvent être perçues qui pourront être utilisées dans le cadre de la thématique “Inconscient et Psychanalyse”. 

L’article “Egon Schiele: un artiste perverti ?” a été réalisé par Coralie Philibert le 25 octobre 2018 sur la bibliothèque numérique Gallica. L’article s’inscrit dans une série de trois articles dédiés à l’artiste à l’occasion de son centenaire dont le contenu est figé. Il est impossible de déterminer qui est l’auteur de cet article. En revanche, la plateforme, reconnue au sein du milieu universitaire, permet de construire une bibliographie sur des sources ayant une crédibilité scientifique. Par ailleurs, un commentaire souligne la dualité de cet article qui apporte de nombreuses informations tout en provoquant d’autres réflexions notamment sur sa psychanalyse. 

En ce qui concerne le contenu ainsi que sa structure, l’article contient du texte mais aussi des reproductions photographiques d’images et de textes insérés au sein du corps de texte. Le contenu est clair et structuré en paragraphes. Le texte s’appuie sur des articles auxquels le lecteur est redirigé au moyen de liens hypertextes, qui permettent de prolonger le contenu et le savoir si le lecteur veut en savoir plus. On remarque une unique référence, faite à une lettre de Rimbaud. 

Cet article nous renseigne sur la vie de l’artiste et la manière dont ses expériences personnelles nourrissent son œuvre. Il est pertinent dans la mesure où il nous permet d’établir et de développer l’analyse de son œuvre à travers le prisme de la psychanalyse et de l’ inconscient qui se développent de manière contemporaine à Schiele. Le contenu de ces informations pourra notamment s’insérer dans le cadre de la thématique “Inconscient et psychanalyse”. De plus, il renvoie à 2 autres articles qui complètent notre besoin d’informations autour de la vie de l’artiste. Enfin, il propose également des éléments illustrés qui pourront nous servir. 

L’article “Egon Schiele ou l’art de la mort” a été écrit le 18 mai 2019 par Caroline Soreau sur une plateforme de blog. L’auteure est une enseignante en art plastique. Elle a créé ce site en 2011 et en est l’auteur ainsi que l’administratrice. Le texte est stabilisé depuis sa rédaction en 2019. On note dans la structure de l’article des commentaires qui montrent que celui-ci n’a pas été rédigé dans un contexte universitaire ni scientifique. Cependant, la source n’est pas admise au sein d’une bibliographie universitaire. 

Du point de vue du contenu en lui-même, l’article contient du texte ainsi que des images qui illustrent le propos. Il s’agit de reproductions d’œuvres ainsi que de dessins. Le contenu est clair, structuré en thématiques dont le contenu s’appuie sur des sources référencées à la fin de l’article. Par ailleurs, ces sources s’appuient presque uniquement sur le système d’encyclopédie collaborative Wikipédia ainsi que la presse généraliste, à l’exception de la revue Beaux Arts.  

L’auteur aborde divers aspects de la vie et œuvre de Schiele, entre autres son inscription dans l’art moderne et la rupture que propose son travail avec celui de Klimt. Il est pertinent dans notre besoin d’informations car il traite du lien entre l’œuvre de Schiele et la psychanalyse, particulièrement les théories de Freud. En effet, ce sont ces liens qui nous intéressent dans le cadre de notre thématique “Inconscient et psychanalyse » . Cependant, certains éléments nécessitent une recherche plus approfondie dans le but de se baser sur des exemples concrets d’œuvres qui reflètent les liens établis plus haut . 

LA SECESSION VIENNOISE  

  • ARLAUD Sylvie “Les revues d’art viennoises de la fin de siècle ou comment construire une nation. Étude de cas : la Hohe Warte de Joseph August Lux”, Germanica, [en ligne], 2008/12/01, URL  http://journals.openedition.org/germanica/588Consulté le 22/02/2021

L’article “ Les revues d’art viennoises de la fin de siècle ou comment construire une nation. Étude de cas : la Hohe Warte de Joseph August Lux” a été rédigée par Arlaud Sylvie en 2008. Hors, l’auteur est une enseignante chercheuse à l’université Panthéon Sorbonne ce qui lui confère une légitimité académique et scientifique. De plus la page web Germanica est une des brandes du site Open edition Journals faisant lui-même parti des plateformes scientifiques pour la recherche informatique. L’article dont le contenu est fixe peut donc être admis dans une bibliographie de travail universitaire de recherche d’informations. 

Ainsi, le contenu est uniquement constitué de textes agencés sous formes de paragraphes construits. Le texte est clair, exhaustif et s’appuie dans son intégralité sur des sources référencées une première fois dans la marge du paragraphe puis en bas de page de manière plus détaillée. Il est à noter que ces sources reposent sur de la littérature scientifique ainsi que des sources primaires comme des articles rédigées directement au sein des revues. 

L’article aborde donc l’histoire des revues viennoises qui ont influencé la manière de pensée ainsi que le contexte dans lequel elles sont nées. Le texte aborde le pont que ces revues représentaient entre les pays notamment à travers l’étude de cas de Hohe Warte. Ainsi l’article est pertinent dans notre recherche de liens entre les arts mais aussi les pensées internationales, même s’ il manque d’exemples illustrés dont nous avons besoin dans le cadre de notre étude. Le contenu de cet article pourra ainsi être utilisé dans le cadre de la section « Sécession Viennoise” 

Le livre, La Secession Viennoise a été rédigé respectivement par les auteurs Victoria Charles et Carl Klaus en 2012. Tous deux sont des professeurs, Victoria Charles exerce  en Histoire de l’Art tandis que Carl Klaus est davantage connu en tant que photographe. Le contenu de ce livre est figé et peut figurer au sein d’une bibliographie universitaire de part sa légitimité académique dans le cadre d’un travail de recherche d’informations.  

Le contenu textuel est agencé sous la forme de paragraphe eux même structurés selon des titres et sous titres répertoriés dans une table des matière. On peut noter que lorsque l’on clique sur un titre de la table des matière le document nous renvoie à la section demandé grace à un système de liens hypertextes, facilitant ainsi les recherches. Le texte est également entrecoupé d’images dotées de leur cartels qui permettent d’illustrer le propos. Ces images sont pour la grande majorité des reproductions d’oeuvres. Enfin, on remarque que le contenu s’appuie sur une bibliographie inaccessible à la consultation sur Google Books. 

Dans cet ouvrage collectif peinture, sculpture ainsi que architecture sont abordés et liés pour souligner la richesse de ce mouvement. Elle constitue une source d’informations pertinente pour l’ensemble de notre travail contenant par exemple une section sur la Sécession Viennoise. Le contenu nous sera tout particulièrement utile pour les sections « Sécession Viennoise” et “Architecture moderne”. De plus, le livre ne s’arrête pas à la seule sphère viennoise et aborde également la production internationale comme celle d’Angleterre. Ainsi, même si l’intégralité du livre ne nous est pas accessible, il reste pertinent quant à notre besoin d’informations.  

Le billet de blog “Ver Sacrum » a été rédigé par l’auteur sous le pseudonyme “maccaferi” en 2021. Il est impossible d’identifier l’identité de l’auteur et donc s’il s’agit d’un amateur ou professionnel. Cependant, on peut remarquer que le site qui l’héberge à pour ambition de répertorier les contributions historiques et graphiques des artistes de la Sécession Viennoise, il est également un des premiers à s’afficher avec le moteur de recherche “Secession Viennoise”. On note que le contenu est figé et qu’il semble peu probable qu’il soit admis dans une biographie universitaire. 

En ce qui concerne le contenu de l’article, celui-ci est clair, agencé sous forme de textes en paragraphes structurés. Par ailleurs, il s’appuie sur des sources référencées en bas de l’article. Il est à noter que ses sources sont primaires, soit une parution de Ver Sacrum et des notes personnelles de Alfred Roller. De plus, en bas de page sont répertoriées les reproductions de couvertures de la revue dotées de cartel et classées selon les années 1898 et 1899. 

L’article de blog nous permet de comprendre le contexte historique de la création de la revue ainsi que les artistes qu’elle rassemble et son ambition. Il est donc pertinent dans notre besoin d’informations dans le cadre de la « Sécession Viennoise”. Il procure également un exemple précis de l’ambition de la revue de mélanger les arts comme la double page regroupant le poème de Rainer Maria Rilke et l’illustration de Koloman Moser qui fera l’objet d’une étude plus approfondie. 

L’article “Actionnisme viennois” a été rédigé par Matthias Schäfer en 2012. L’auteur possède un doctorat en Histoire de l’Art ce qui confère à cet article une légitimité académique. En effet, la plateforme Encyclopædia Universalis héberge des articles rédigés uniquement par des scientifiques. Il est donc admis que cet article figure dans la bibliographie d’un travail universitaire qui consiste à faire des recherches informatiques d’informations. 

Le contenu est constitué de textes organisés en paragraphes structurés sous forme de sous-titres. Celui-ci est clair et s’appuie sur une bibliographie. De plus, au sein du texte ainsi que figurant à côté des titres de paragraphes se trouvent des liens hypertextes qui permettent de prolonger le savoir et la recherche informatique selon le modèle de “browser”. En bas de page l’article propose également des liens vers des articles liés à la thématique abordée. 

Le texte aborde donc le courant artistique de l’actionnisme viennois qui prônait la rupture avec le conservatisme et l’abolition du langage. Il constitue ainsi les premières formes de happening en mêlant peinture, photographies et textes de poètes publiés dans la revue Das Schastrommel. Il est donc pertinent dans notre quête d’informations sur les liens entre les arts à cette période dans le cadre de la section « Sécession Viennoise ».  Par ailleurs, l’auteur de la revue Das Schastrommel, Günter Brus fera l’objet d’une étude plus approfondie.

L’article “Gardens in the Exosphere Poems and Picture-Poems by Günter Brus” a été rédigé à l’occasion de l’exposition du même nom dédiée à l’artiste Günter Brus en 2012. Il est impossible de connaître l’auteur car l’article s’insère dans le cadre du dossier de presse du musée organisant l’exposition soit le Universalmuseum Joanneum en Autriche, ce qui implique que le contenu est figé. L’article possède donc une légitimité académique dans la mesure où il a été rédigé par des experts encadrés par une institution reconnue, ce qui nous permet de le faire figurer dans notre bibliographie universitaire.   

Le contenu est uniquement textuel, clair et organisé sous la forme de paragraphes, dont les titres jalonnent les étapes de la vie artistique de l’artiste. On remarque que le contenu ne s’appuie pas sur des sources référencées. Ce phénomène est sûrement dû au fait qu’il propose un compte rendu du contenu de l’exposition, il a un but de communication et ne propose pas une réflexion qui lui est propre. De plus, aucunes images ne viennent accompagnées le texte.

Ainsi, il nous permet de comprendre les travaux réalisés par les commissaires d’expositions en amont pour mettre en évidence dans le travail de Günter Brus les liens entre les images et le texte. En effet, on apprend que pour lui l’écriture est un “unpaid art of painting”. Le dossier presse est pertinent dans notre recherche d’informations pour la section « Sécession Viennoise” et nous livre, par ailleurs, des pistes d’exemples illustrés avec ce qui est appelé “picture poetry”qui représente une partie de sa carrière moins connue en comparaison avec son implication dans l’actionnisme. 

PICTORIALISME

L’article “The Wiener Kamera-Club (Vienna Camera Club), Austrian 1891” a été rédigé en 2019 par Edward Draper. L’auteur est un praticien réalisant encore des tirages au platinium et à la gomme bichromatée. Le contenu de son article est figé. L’article permet d’apporter des informations contextuelles dans des premières étapes du travail de recherche informatique. En revanche, il ne constitue pas une source légitime d’informations dans le cadre d’une bibliographie universitaire.

En ce qui concerne le contenu, celui-ci est agencé sous forme de texte structuré en paragraphes ainsi que des images annexes. On note que les reproductions photographies ne sont pas dotées de cartel. En revanche dans la section “notes personnelles” l’auteur propose un regard en rapport avec ses propres productions ainsi que ses appréciations. Le contenu s’appuie sur des sources référencées dans la section “bibliographie sélective ». Il propose également le lien de deux sites sous forme de liens hypertextes qui permettent de prolonger la recherche d’informations selon la méthode dite de “browser”. 

L’article revient donc sur le revue publiée par le Kamera club de Vienne, le contexte dans lequel elle a été produite ainsi que les artistes qui en étaient le pilier. Il est donc pertinent dans notre recherche d’informations dans le cadre de la rubrique “Pictorialisme” car il permet de collecter des données. Il introduit notamment la figure de Heinrich Kuhn qui fera l’objet d’une étude plus détaillée. Ainsi, même si quelques éléments sont incomplets comme l’influence de la peinture sur le Pictorialisme, l’article procure néanmoins des pistes.  

Le pdf “Art et Photographie” a été réalisé par Nissim Daghighian dans le cadre d’un cours d’histoire de la photographie. L’auteure est une historienne de l’art, critique, enseignante et membre de l’AICA. Le contenu est donc figé et possède une légitimité académique qui permet de le faire figurer dans la bibliographie de par le fait qu’il soit le support d’un cours. Il permet de se faire une idée plus précise d’un lien trouvé dans la phase exploratoire du travail de recherche. 

En ce qui concerne le contenu, celui-ci est composé de textes et d’images qui permettent d’illustrer le propos. Les images sont pour la plus grande partie des reproductions photographiques. Le tout est construit selon une table des matières qui permet de structurer les différentes parties. Le corps de texte s’appuie sur des sources qui sont référencées en bas de pages, sous formes, dans certains cas de liens hypertextes. Ce système permet une continuité du savoir et de proposer des pistes d’approfondissement. Ainsi les sources relèvent essentiellement de publications scientifiques ou de théoriciens de références comme Walter Benjamin ou Michel Poivert. De plus, chaque image possède un cartel.  

Ce cours nous renseigne sur le lien entre l’esthétique de photographies des membres du Pictorialisme comme Heinrich Kühn et la peinture, en l’occurrence ici celle de l’école de Barbizon. En raison du cadre dans lequel ce texte a été réalisé, celui-ci est relativement exhaustif et pertinent dans la recherche de liens entre les arts de la peinture et photographie. Il nous est en l’occurrence utile dans le cadre de la thématique “Pictorialisme”. De plus, le contenu étant correctement sourcé, il assure une certaine fiabilité. 

La page web “Heinrich Kuhn, The Artist’s Umbrella” rédigée sur le site du Metropolitan Museum of Art ne renseigne ni la date ni l’auteur. En revanche selon le site hébergeur il est possible de déduire que l’auteur est un professionnel. Le contenu est figé et possède une légitimité académique qui permet de le faire figurer dans une bibliographie universitaire. Il permet de souligner une piste dans le cadre de la phase exploratoire d’un travail de recherches universitaires. 

En ce qui concerne le contenu en lui-même, la page web est constituée d’un texte entre la forme de notice de catalogue et de cartel d’œuvre. Il se base donc sur une image ou reproduction d’une photographie dans notre cas. Le contenu est appuyé sur une référence indiquée dans l’onglet “références”. Cette référence évoque un ouvrage écrit en commun s’appuyant sur la Collection Gilman Paper Company également publié par le MET.  

La page web décrit l’œuvre en faisant un lien avec le sujet de la composition empruntée à l’artiste Max Lieberman comme la peinture Bathing Boys réalisée 1900. Il semble donc qu’elle soit pertinente dans notre recherche d’informations dans le cadre du thème “Pictorialisme” et ceux malgré son caractère concis propre à sa forme. Ainsi, même si les informations sont imprécises voire incomplètes elles permettent de mettre l’accès sur les emprunts de la photographie à la peinture.  

L’article “Paintings of Felix Vallotton 1 the foreign Nabi” a été rédigé en 2019 par l’auteur sous le pseudonyme hoakley, dont le nom complet est Howard Oakley. Il est difficile d’identifier clairement le caractère professionnel ou non de l’auteur. L’article ayant été rédigé sur un blog, le contenu de celui-ci est figé. Il ne constitue pas une source ayant une légitimité scientifique mais permet d’apporter des informations dans la phase d’exploration dans un travail de recherche d’informations.  

En ce qui concerne le contenu, il se présente sous la forme de texte agencé en paragraphes entrecoupés par des images ou reproduction de photographies accompagnées de leur cartel. Le contenu ne s’appuie pas sur des sources clairement référencées ni en bas de page ni en fin d’articles. On peut, par ailleurs, noter que le blog a été reposté par un autre blog nommé penwithlit conférant par là même une certaine autorité selon les pratiques d’évaluation du web social. Hors, le blog à l’instar de celui-ci ne semble pas présenter une certaine notoriété. 

Le texte permet de rassembler des connaissances autour de la vie de Félix Vallotton et de son appartenance au mouvement Nabi. Il aborde également la relation du peintre avec le graveur Félix Jasinski. Il permet dans le cadre de collecte d’informations de faire le lien entre les photographies de Heinrich Kühn appartenant au mouvement pictorialiste viennois avec la peinture à travers la question du point de vue et medium. Ainsi, il est pertinent dans notre besoin d’informations pour le thème “Pictorialisme” malgré le caractère non légitime de l’information. 

La vidéo “Heinrich Kuhn” a été réalisée par la chaine youtube « the Art of Photography » dont l’auteur est Ted Forbes, photographe et réalisateur mais également professeur. Ainsi, il ne s’agit pas d’un auteur scientifique mais spécialiste de son domaine en temps que lui-même praticien. Le contenu de la vidéo est fixé en revanche l’espace de commentaire implique des évolutions constantes et susceptibles de modifications, rectifications. Elle permet ainsi de ce faire une idée de la production visuelle de l’artiste dans le cadre d’évaluations des informations. Ce genre de sources est généralement peu crédible dans le cadre de bibliographie de travaux universitaires, en revanche la profession de l’auteur suggère une certaine légitimité qui semble permettre son ajout.  

En ce qui concerne le contenu, la vidéo se base sur la description d’un livre lui-même mêlant textes et images ou pour être plus précis reproduction de photographies. Ainsi ce livre intitulé « Heinrich Kuhn, the perfect photograph” constitue la principale référence de cette vidéo. L’essentiel du contenu reste non sourcé, suggérant qu’il s’agit d’idées originales de l’auteur. 

Cette vidéo nous renseigne sur la pratique artistique et photographique de Heinrich Kühn, notamment la description de la méthode autochrome et le lien de ses productions avec la peinture à travers  l’art de la composition. Elle est pertinente par rapport à notre besoin d’informations dans l’optique de traiter le thème “Pictorialisme” et ceux même si les éléments ne sont pas clairement sourcés et incomplets dans certains liens notamment la sensation de vortex dans la composition d’une de ces photographies qui serait nécessaire pour notre sujet. 

ARCHITECTURE MODERNE

L’article intitulé « Cabaret Fledermaus 1907-1913 » a été rédigé par les éditeurs du site officiel du Theatermuseum de Vienne. Il est impossible d’identifier l’auteur ainsi que juger sa qualification, cependant le site semble bien légitime pour parler des différentes expositions et des édifices de Vienne étant lui-même un des musées les plus importants dans la capitale. Le contenu est figé et est admis au sein d’une biographie universitaire. En effet, de nombreux articles sur l’époque de la sécession viennoise s’y trouvent et plusieurs collections d’art sur cette époque démontrent l’intérêt et la spécificité de ce musée et de ses ressources numériques.

L’article n’est composé que d’un texte structuré en paragraphes et des différentes l’images qui peuvent l’appuyer. Celles figurant sur le côté droit de l’article sont des reproductions d’œuvres dotées de leur cartel. On remarque que le contenu ne s’appuie par sur des sources clairement référencées. En effet il s’agit d’un texte rédigé à l’occasion d’une exposition, il a donc pour but de synthétiser une idée originale plus vaste.  

Le contenu de l’article décrit l’influence de la Wiener Werkstätte dans l’architecture et les décors des édifices viennois notamment en ce qui concerne le Cabaret Fledermaus. L’article est donc pertinent dans notre recherche sur l’architecture viennoise dans le cadre de la rubrique “Architecture moderne”. La Wiener Werkstätte a influencé énormément de courant artistiques et a contribué à la décoration de plusieurs édifices. Elle crée le lien entre l’architecture des édifices et leur décoration.

L’article intitulé « Otto Wagner, architecte de l’équilibre instable » a été écrit en 2020 dans la revue Ligeia par Stéphane Ricout et Reinhard Seiss. La revue est spécialisée dans l’art moderne et contemporain et de nombreux articles figurent sur la période qui nous concerne. De plus, l’article figure sur la plateforme de revues scientifique cairn ce qui procure une légitimité scientifique permettant de le faire figuré au sein d’une bibliographie universitaire. Le contenu est figé et semblerait que la production de ces auteurs se limite à cet article au sein de la revue.

En ce qui concerne, le contenu même de l’article, celui-ci reprend les leçons d’architecture et d’urbanisme écrits par Otto Wagner dans ses ouvrages et les synthétise afin d’offrir au lecteur une vision plus claire des notions d’urbanisme appliqués par Wagner dans ses édifices. Il se structure autour de textes organisés en paragraphes organisés. Le contenu est clair, exhaustif et s’appuie dans son intégralité sur des notes ou sources référencées une première fois dans la marge du paragraphe puis en bas de page de manière plus détaillée. Il est à noter que ces sources reposent sur de la littérature scientifique ainsi que des sources primaires comme des articles à l’occasion d’une exposition.

Le contenu de l’article décrit deux deux aspects essentiels de l’architecture de Otto Wagner, l’urbanisme et la technique de construction. Il s’agit d’un aspect essentiel de l’étude de l’architecture même si elle ne fait pas le lien avec les autres domaines artistiques comme la peinture. Ainsi, il apparait comme pertinent dans notre recherche d’informations numériques dans le cadre de l’article Architecture moderne.

La fiche biographique « Otto Wagner » a été rédigée par Harald R. STÜHLINGER. La date est inconnue et le contenu figé. La plateforme est une encyclopédie en ligne intitulée Encyclopedia Universalis et son renom lui offre une certaine légitimité dans le domaine des sciences humaines. L’auteur de notre article est un historien de l’art spécialisé dans l’architecture, sur la même plateforme il a par ailleurs écrit d’autres biographies d’architectes. Avec les éléments cités précédemment on peut considérer la fiabilité de la source.

Le contenu est constitué de textes organisés en paragraphes structurés sous forme de sous-titres. Celui-ci est clair et s’appuie sur une bibliographie. De plus, au sein du texte ainsi que figurant à côté des titres de paragraphes se trouvent des liens hypertextes qui permettent de prolonger le savoir et la recherche informatique selon le modèle de “browser”. Par ailleurs, le contenu est illustrée par des photographies des bâtiments abordés. En bas de page l’article propose également des liens vers des articles liés à la thématique abordée. 

La biographie d’Otto Wagner est un élément essentiel pour analyser le style de l’art nouveau à Vienne ainsi que le changement de style opéré à la fin du XIXème. Il s’agit de l’un des fondateurs de ce courant. En parallèle du domaine architectural sa biographie nous indique les différentes collaborations qu’il a pu faire avec d’autres artistes peintres et sculpteurs afin de décorer ses édifices. Cela va de soi de se renseigner sur ces collaborations afin de mieux observer les liens entre les différents arts dans ce contexte de changement de style et de paradigme opéré à Vienne au début du XXème siècle. Ainsi, il est pertinent dans notre recherche d’informations pour l’article Architecture moderne.

Le catalogue du musée d’art moderne de New York, intitulé « Vienna 1900 : Vienna 1900, art, architecture & design » a été réalisé à l’occasion d’une ancienne exposition intitulée selon le même nom ayant eu lieu entre le 3 juillet et le 26 octobre de l’année 1986. Par ailleurs, les auteurs possède une certaine légitimité professionnelle s’agissant respectueusement de Gertje Utley, Emily Bardack Kies, and Kirk Varnedoe. De plus, selon le site hébergeur possède lui-même une légitimité académique. Le contenu est figé et possède une légitimité académique qui permet de le faire figurer dans une bibliographie universitaire. Il permet de souligner une piste dans le cadre de la phase exploratoire d’un travail de recherches universitaires. 

L’article mentionne également, l’éditeur Steven Schoenfelder ainsi que la photographe de recherche Susan Forster. Le texte est organisé à la manière d’un journal avec des paragraphes claires et organisés par des titres. De plus, celui-ci est illustrées au travers de photographies de reproduction des architecture et oeuvres abordées, clairement légendées. Le contenu se base sur des « lectures » mais ne présente pas de réelle bibliographie.

La sélection d’œuvres autour du thème des arts à Vienne entre au tournant du XXème siècle. Cette source wébographique nous renseigne sur les artistes et architectes de cette période nous offrant par ailleurs un catalogue des créations artistiques majeures à cette époque à Vienne. L’intérêt pour notre travail au-delà de l’apport de ressources imagées est de nous offrir une direction d’étude dans la mise en lien des différents domaines artistiques. Ainsi il apparait pertinent dans notre recherche d’informations dans le cadre de l’article Architecture moderne.

L’article « Les monuments majeurs de la Modernité Viennoise » a été écrit par Robert Seydel et illustré par Thibaud Herem pour un guide touristique de la ville de Vienne. La date d’écriture est inconnue. Il ne s’agit pas par ailleurs du site officiel de la ville de Vienne. Thibaud Herem est un graphiste français spécialisé dans l’architecture tandis que Robert Seydel est un artiste et écrivain spécialisé dans l’art moderne. Avec les éléments cités précédemment on peut considérer la fiabilité de la source.

En ce qui concerne le contenu lui-même, la page web est constitué d’un bref texte d’introduction ainsi que d’une liste de monuments conçus par Otto Wagner accompagnés d’une illustration en plan ou coupe et d’un texte explicatif. Il n’y a pas de référence ou de bibliographie pour accompagner le texte.

L’article décrit et explique certains bâtiments de Vienne construits par Otto Wagner au début du XXème siècle. Chaque explication est illustrée ce qui facilite sa compréhension. Il est donc pertinent dans notre besoin d’informations dans le cadre de l’Architecture Viennoise. Les informations relevées dans cette page web viennent accompagner les autres références sur Otto Wagner et amènent à une recherche plus approfondie. De part la réputation des auteurs ainsi que la richesse des illustrations cette référence peut faire partie d’un travail universitaire sur les sources numériques.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 14 =