WAGNER Otto, La villa Wagner, 1912, Vienne, Autriche, Vienne et ses métamorphose, URL: http://lescarnetsdudiletante.over-blog.com/2017/07/otto-wagner/fuchs-vienne-en-ses-metamorphoses.html consulté le 13/03/2021

L’introduction de cet article sur l’architecture doit obligatoirement contenir un nom : celui de Otto Wagner. De part le nombre d’édifices qu’il a pu concevoir dans la capitale autrichienne ainsi que sa place dans les différents cercles viennois, il est aujourd’hui considéré comme un des représentants de cet art nouveau viennois. A cela peut s’ajouter son parcours qui fait de lui aussi un des fondateurs de ce mouvement. En effet, on compte parmi ses élèves Joseph Maria Olbrich ayant réalisé une des plus éclatante et emblématique architecture de la Secession Viennoise soit le Palais de la Secession. Dans une exposition consacrée à Otto Wagner par la Cité de l’architecture en 2019 on peut voir des exemplaires de la revue Ver Sacrum ( voir secession viennoise) où figurent certains de ses projets architecturaux, illustrant ces talents de dessinateurs.

WAGNER Otto, Académie des beaux-arts, projet, 1897-1898.
Hall d’honneur, perspective. Musée de Vienne.

              A la frontière entre l’historicisme architectural et la modernité, Otto Wagner est un des premiers à concevoir cette modernité. Dans son ouvrage « Quelques esquisses, projets et édifices réalisés » publié entre 1890 et 1922, il explique ses idées architecturales concernant les édifices qu’il entreprend au fur et à mesure :

« Artis sola domina necessitas » : la nécessité est la seule maîtresse de l’art  

              Toute ligne et tout angle d’un bâtiment doit contribuer à une harmonie basée sur la nécessité et non l’esthétique, le terme d’architecture rationnelle apparaît alors.  En présentant les choses de cette façon on s’attendrait à des bâtiments austères et minimalistes cependant la réalité est toute autre. En dépit de rendre l’édifice beau par la forme il le fait par la couleur. Que ce soit à la sécession viennoise ou bien ailleurs il collabore avec de nombreux architectes parmi lesquels on peut retrouver Joseph Maria Olbrich et Joseph Hoffmann mais aussi des peintres et décorateurs comme Koloman Moser. Un exemple de cette interdisciplinarité, au sein de l’architecture peut être observé à travers l’Eglise St Léopold dont les vitraux ont été réalisés par Koloman Moser. L’édifice réalisé par Wagner de 1904 à 1907 a également suscité le concours d’autre architectes de renom comme Otto Schönthal et Marcel Kammerer ainsi que le sculpteur Othmar Schimkowitz.

   MOSER Koloman, Vitrail dans l’église St Léopold Am Steinhof, 1904-07, Vienne, Flickr

WAGNER Otto, Eglise St Léopold Am Steinhof, 1904-1907, Vienne Maintenant et pour toujours

L’endroit où Otto Wagner ainsi que Hoffman se réunissaient était lui aussi tout aussi symbolique. Le Cabaret Fledermaus a été pour les cercles artistiques viennois un endroit de vie et de rencontres dans ce début de siècle. Il a été conçu par Josef Hoffman en 1907. L’extérieur ainsi que l’intérieur ne présentent pas de spécificités architecturales, comme avec O. Wagner la nécessité prime sur l’excès, cependant l’intérieur tant dans les matériaux les meubles que les dessins et affiches exposés démontrent tout de même un souci de beauté. A ce projet plusieurs artistes de la sécession ont apporté leur soutien, L’endroit était destiné tant aux rencontres qu’aux expositions.

HOFFMANN Joseph, Vorraum du Cabaret Fledermaus-theatre, Vienne, 1907, The Vienna Secession
HOFFMANN Joseph, Cabaret Fledermaus-Theatre, Wiener Werkstätte, Color lithograph, 9x 14 cm, 1907, Met Museum

Le Cabaret Fledermaus a été conçu en 1907 par l’architecte Josef Hoffmann et réalisé par Wiener Werkstätte. Ainsi, plusieurs artistes ont participé à l’entreprise comme Klimt, Moser, Carl Otto Czeschka et peut- être Schiele. La première intention de la Wiener Werkstätte ( 1903-1932) était similaire au mouvement Arts and Craft qui se déroule en Angleterre dans les années 1840 à 1860. Il s’agit d’arts dits “mineurs”, soit les arts appliqués, qui s’allient aux Beaux-Arts afin de rendre accessible l’art à toutes les classes. Le groupe a été créé par Joseph Hoffmann en collaboration avec Koloman Moser ainsi que Fritz Waerndorfer, animés par le concept d’œuvre d’art totale. Le design devient pour eux le lien entre l’architecture, l’artisanat et l’art, l’art se dégage ainsi d’une philosophie élitiste et hiérarchique. 

Pour plus d’information sur ce bâtiment voici le site de la galerie Barbican ayant restauré le cabaret d’après une photographie en collaboration avec une équipe de l’Université des Arts appliqués de Vienne: https://sites.barbican.org.uk/intothenight-vienna/

Il nous reste à présent un artiste à citer, dont le nom est omnipresent à travers nos articles : celui de Gustav Klimt. Gustav Klimt représente aujourd’hui un artiste incontournable de cette époque. En étroite collaboration avec son frère Ernst ainsi que d’autres artistes comme Franz Matsch. Comme on a pu le montrer précédemment ces artistes ont apporté une décoration indispensable aux nouveaux édifices construits par les architectes contemporains. La carte ci-dessus répertorie quelqu’uns des bâtiments emblématiques de cette Modernité Viennoise en architecture.

Carte répertoriant quelques momunements majeurs de la Modernité Viennoise

Bibliographie:

Cité de l’architecture et du patrimoine, « Otto Wagner, Maître de l’art Nouveau viennois », 2019, YouTube, [en ligne], URL: https://www.youtube.com/watch?v=-w0t-O3Yd4Q&t=107s ( consulté le 09/04/2021)

« La Wiener Werkstätte », VIENNE – Maintenant. Pour toujours, [en ligne],https://www.wien.info/fr/visites-à-vienne/architecture-et-design/la-wiener-werkstaette-341214, Consulté le 7/04/2021

« L’église Saint-Léopold (d’après les plans d’Otto Wagner) », VIENNE – Maintenant. Pour toujours, [en ligne], URL: https://www.wien.info/fr/visites-à-vienne/sites-touristiques-à-vienne/aperçu-de-toutes-les-curiosités-de-a-à-z/l-église-saint-léopold-d-après-les-plans-d-otto-wagner–343028 consulté le 08/04/2021

LEROY Madeleine, « Images, lettres et sons« ,  20 & 21. Revue d’histoire 2020/3 (N° 147), pages 159 à 169, Cairn, [en ligne], URL: https://www-cairn-info.ezpaarse.univ-paris1.fr/revue-vingt-et-vingt-et-un-revue-d-histoire-2020-3-page-159.htm#no17 consulté le 09/04/2021

SARNITZ, August E. Journal of the Society of Architectural Historians, vol. 41, no. 3, 1982, pp. 252–253. JSTOR, [en ligne], URL: www.jstor.org/stable/989885. Consulté le 9/04/ 2021.

SEYDEL Robert, HEREM Thibaud « Les monuments majeurs de la Modernité Viennoise ». VIENNE – Maintenant. Pour toujours, [en ligne], URL:https://www.wien.info/fr/visites-%C3%A0-vienne/les-monuments-majeurs-de-la-modernit%C3%A9-viennoise-339252, Consulté le 1/04/2021

« The Otto Wagner Villa », Ernst Fuchs Museum, [en ligne], URL: https://www.ernstfuchsmuseum.at/index.php?id=4, consulté le 09/04/2021

UTLEY Gertje, BARDACK K. Emily, and VARNEDOE Kirk, « Vienna 1900 : Vienna 1900, art, architecture & design », the Museum of Modern Art, [en ligne], 1986, URL https://assets.moma.org/documents/moma_catalogue_1729_300364082.pdf Consulté le 8/03/2021

WAGNER Otto, Traduit de l’allemand par Martine Sgard,  » Architecture moderne et autres textes« , Parenthèse, [en ligne], URL: https://www.editionsparentheses.com/IMG/pdf/p681_extrait_architecture_moderne_wagner.pdf consulté le 09/04/2021

WAGNER Otto, Traduit de l’allemand par Martine Sgard,  « Architecture moderne et autres textes » , Parenthèse, [en ligne], URL: https://www.editionsparentheses.com/IMG/pdf/p681_extrait_architecture_moderne_wagner.pdf, Consulté le 09/04/2021

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 3 =