« L’Art se partage en deux triades principales et indépendantes: la triade des arts de l’espace ou de la beauté immobile, et la triade des arts du temps ou de la beauté du mouvement. »

Jean Combarieu

Due à la spécificité de chaque art, leur étude a longtemps été individualisée. Les nombreux liens qui se créent cependant entre ces derniers sont d’une richesse qui ne peut être pleinement appréciée que selon un point de vue plus large. L’art s’inscrit dans un contexte qui lui est propre mais influe sur tout un univers ne possédant pas de limite temporelle ou géographique. 

Ainsi, notre ambition est de restituer le pont entre les arts établi il y a longtemps par les artistes mais d’une manière moins fréquente par les historiens de l’art.

Nous focaliserons dans un premier temps notre étude sur la période chrono-culturelle de Vienne au tournant du XXème siècle.

Le site présent restitue, à travers la collaboration de Jeane Goujard et Mihai Pirca cette ambition, étudiants de 2ème année d’Histoire de l’Art et Archéologie. L’ensemble du travail réalisé s’inscrit dans le cadre du projet d’études Culture et Compétence numérique de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.